• Home
  • Les différents types de crédits immobiliers

Les différents types de crédits immobiliers

Aujourd’hui, différents types de crédits existent afin de financer un bien immobilier, il existe de nombreuses solutions dépendant notamment:

  • Du type d’habitation (investissement, résidence principale ou résidence secondaire);
  • De l’ancienneté du logement;
  • De la situation financière de l’emprunteur;
  • De la zone du logement à financer.

Le prêt immobilier classique

Ce type de prêt ne s’inscrit pas dans une réglementation définie. En effet, cela dépend des établissements bancaires. Ainsi, la durée peut être variable et négociée, mais s’inscrit en moyenne dans une tranche de 20 à 25 ans. Généralement, plus le montant de l’emprunt est élevé et plus la durée d’un remboursement est longue.
Concrètement, la banque choisie doit adresser une offre de prêt par courrier à l’emprunteur. Ce dernier ne peut accepter l’offre qu’à partir de 10 jours suite à la réception de cette offre. Par ailleurs, il bénéficie de 30 jours pour accepter ou refuser. Le montant du prêt ne peut pas être inférieur à 75 000€ mais n’a pas de valeur maximale.
Le taux d’intérêt varie selon les établissements de crédit. Il peut être fixe, variable ou modulable.

Le prêt In Fine

Ce prêt fonctionne à l’inverse d’un crédit immobilier amortissable. Il s’agit du remboursement du montant emprunté avec les intérêts divisé en mensualités. En effet, les mensualités de remboursement applicables au prêt In Fine comprennent uniquement les intérêts sur le montant emprunté, et l’emprunteur rembourse donc le montant total en fin de prêt.
En parallèle, les établissements financiers prêteurs demandent d’avoir un compte épargne (généralement une assurance vie) dédié au remboursement du montant final. La solvabilité de l’emprunteur est donc vérifiée régulièrement, pour s’assurer du remboursement au terme de l’emprunt.
La durée maximale du prêt est de 20 ans et s’adresse à toute personne voulant financer un achat locatif.
Dans ce type de prêt, le montant des intérêts reste fixe tout le long du remboursement, et est supérieur à un prêt classique. Son taux annuel effectif global (TEG ou TAEG : taux d’intérêt + frais de dossier et de garantie + primes d’assurance) est donc supérieur.
Cependant, de manière générale, l’emprunteur a l’avantage de pouvoir rembourser un montant moins important chaue mois et peut bénéficier de plus de temps pour rembourser le montant total.

Le Plan Epargne Logement (PEL)

Le Plan Epargne Logement résulte d’un compte épargne ouvert par l’emprunteur, d’une durée de vie de 4 ans. Au-delà, la personne peut utiliser son épargne de différentes façons. C’est notamment grâce à cette épargne qu’il peut négocier un prêt immobilier à un taux particulièrement intéressant auprès de la banque dans laquelle il possède son PEL.
Le montant ne peut pas dépasser les 92 000€, et les remboursements se font sur une durée de 2 à 15 ans.
Le taux d’intérêt varie selon la date d’ouverture d’un PEL : par exemple, pour une ouverture d’un PEL à partir du 1er août 2016, il sera de 2.20%.

Le Compte Epargne Logement (PEL)

Le CEL garantit un taux préférentiel en cas d’acquisition d’un logement ou de travaux immobiliers. Afin d’obtenir ce prêt, le compte doit être nécessairement ouvert depuis plus de 18 mois. Il doit également avoir généré des intérêts, selon l’activité à financer (travaux, construction ou acquisition).
Comme le PEL, ce prêt à tarif préférentiel se réalise la majeure partie des cas dans la banque où le compte a été ouvert.
Son montant ne peut pas dépasser 23 000€, et doit être remboursé entre 2 à 15 ans.
Son taux d’intérêt est variable, et est calculé en fonction de la période d’épargne sur le compte.

Le prêt conventionné

Ce type de crédit immobilier est accordé par les organismes financiers ayant un accord avec l’Etat. Son taux d’intérêt est globalement plus important qu’un prêt immobilier classique, car ce crédit a l’avantage de pouvoir faire bénéficier l’emprunteur des Aides Personnalisées au Logement (APL : elles contribuent à réduire le montant des mensualités d’un crédit immobilier).
Autre avantage, ce prêt ne nécessite aucune condition de ressources, aucun apport personnel, et permet de bénéficier de frais de notaire inférieurs aux crédits classiques.
Sa durée peut aller de 5 à 35 ans.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Ce pêt est spécifiquement réservé aux personnes dont les ressources n’atteignent pas un certain plafond, et aux personnes n’ayant pas été propriétaires les 2 années précédentes. Il n’est proposé que par les organismes financiers ayant passé une convention avec l’Etat, pour l’acquisition ou la construction d’une résidence principale.
Son montant dépend de la région où est situé le logement à financer. Il est défini en appliquant un certain pourcentage au coût total de l’acquisition, et ne peut pas donc pas financer le logement dans sa totalité, car son montant ne peut pas dépasser 40% du coût global.
La durée du remboursement se fait également en fonction des revenus, de la composition du ménage et de la région du logement. Elle est généralement comprise en 20 et 25 ans et inclut une période de différée, allant de 5 à 15 ans, pendant laquelle le prêt n’a pas à être remboursé.

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Comme le prêt conventionné et le prêt à taux zéro, ce type de crédit est accordé uniquement par les organismes financiers ayant passé une convention avec l’Etat, et ne permet de financer que la résidence principale (travaux d’au moins 4000€, construction ou achat). Il ne nécessite pas d’apport personnel et peut financer l’opération dans sa totalité. Cependant, le prêt d’accession sociale ne participe pas aux frais de notaire.
Ce prêt ne peut être accessible qu’aux personnes ne dépassant pas un certains plafond de ressources, selon la zone de résidence et la composition du foyer.
Le remboursement de ce prêt peut s’échelonner sur 5 à 25 ans (ou 35 ans exceptionnellement).

En conclusion

En conclusion, les différentes solutions de crédit immobilier sont adaptées à chaque situation financière. Les conditions d’emprunt, la durée, les montants ne sont pas les mêmes selon le type de crédit choisi. Certains de ces crédits peuvent également se cumuler. Afin de bénéficier du meilleur prêt veuillez vous tourner vers votre banquier afin qu’il puisse vous orienté vers le type de prêt adapté à vos besoins. N’oubliez pas qu’un crédit vous engage et doit être remboursé. Enfin, n’hésitez pas à vous rendre auprès de plusieurs institutions financières afin d’obtenir le meilleur taux possible pour votre crédit en faisant jouer la concurrence.