• Home
  • Tout savoir sur le rachat de crédit

Tout savoir sur le rachat de crédit

Le rachat de crédit est de plus en plus pratiqué par les Français qui souhaitent réunir leurs échéances en une seule et ce peu importe le nombre de crédit contracté. On obtient ainsi généralement un taux réduit, qui doit nous permettre de faire quelques économies et surtout d’être moins étouffé par les mensualités. Je vous explique tout sur le rachat de crédit.

À quoi sert le rachat de crédits ?

Il s’agit d’une opération financière, qui comme son nom l’indique, permet à un établissement bancaire de racheter les crédits d’un emprunteur auprès des différents créanciers. Le nouveau prêteur rembourse les emprunts, et il met en place un seul et unique crédit qui va générer des mensualités plus réduites que la somme des mensualités payées par l’emprunteur avant l’opération.

Regroupement des crédits

Au lieu d’avoir plusieurs versements auprès de plusieurs établissements de crédit différents, l’emprunteur ne rembourse plus qu’une seule échéance et il ne paye donc qu’un seul organisme. C’est déjà une façon de s’y retrouver plus facilement dans nos finances.

Réduction des mensualités

La simplification des versements est une chose, mais c’est surtout la réduction des mensualités qui nous intéresse dans ce type de rachat. Il y a en réalité 2 possibilités, soit on paye sensiblement la même somme, mais on payera moins longtemps que prévu, soit on obtient un taux global plus bas que la moyenne des taux que l’on possédait avant, mais parfois pendant plus longtemps que nos contrats de départ.

Un rachat de crédit nous offrira toujours une marge de budget supplémentaire chaque mois, mais il peut au final nous coûter plus cher puisqu’on payera pendant plus longtemps. Quoi qu’il en soit, ce sera souvent une bonne solution pour épargner ou pour vivre plus confortablement.

Réduire le taux d’endettement

En réduisant les mensualités, on réduit mécaniquement notre taux d’endettement, qui représente la part des crédits par rapport à nos revenus mensuels. Il faut savoir que les organismes prêteurs ne souhaitent généralement pas voir leurs clients dépasser les 33 % de taux d’endettement. Si vous avez atteint ce taux, ou que vous en êtes proche, vous n’aurez alors plus droit à un crédit.

Avec le rachat de crédit, vous réduisez votre taux d’endettement, ce qui peut vous permettre d’obtenir un nouvel emprunt pour un investissement, pour des travaux ou bien une voiture. C’est toujours bien d’avoir une petite marge de manœuvre pour palier à toutes les éventualités.

Rachat de crédit à la consommation ou avec garantie hypothécaire

Il y a deux, voire trois cas de figure différent pour un rachat de crédit. Le premier est pour les propriétaires qui souhaitent faire racheter leur crédit immobilier et seulement ce crédit. On ne parle pas alors de regroupement de crédit, mais de renégociation. On peut alors garantir l’opération par un hypothèque ou bien par une caution.

On peut ensuite faire racheter son crédit immobilier et ses crédits à la consommation. On parle alors de rachat hypothécaire, et l’opération sera toujours garantie par une hypothèque. Si vous aviez déjà cette garantie pour votre précédent créancier, alors l’hypothèque de votre rachat de crédit remplacera tout simplement celle que vous aviez jusque-là.

Enfin, vous pouvez faire racheter uniquement vos crédits à la consommation et sans garantie d’hypothèque sur votre bien immobilier. C’est alors un simple rachat de crédit à la consommation. Il est cela dit possible de mettre un bien immobilier en hypothèque pour garantir ce rachat, et bénéficier ainsi de taux plus bas.

Le rachat de crédit est-il toujours intéressant ?

En réalité, non pas toujours. Parfois il sera préférable de conserver vos contrats car vos taux sont bas et le nouvel organisme allongera grandement la durée de remboursement pour dégager un peu plus de budget chaque mois, mais sur le long terme le rachat de crédit vous coûtera beaucoup plus cher. Il faut donc réfléchir et choisir ce qui est le mieux pour vous.

Plus vous réduirez vos mensualités et donc votre taux d’endettement, plus la durée de remboursement sera longue. La seule question à se poser est donc : « Préférez-vous payer moins chaque mois, mais plus longtemps, ou souhaitez vous rembourser votre crédit aussi rapidement que possible ? » Il n’y a pas une seule bonne réponse standard à cette question, et selon les situations on décidera d’opter pour l’une ou l’autre situation. Le but du jeux étant évidemment d’assainir nos finances.

Chercher la meilleure offre pour son rachat de crédit

Vous avez peut-être commencé à vous renseigner et vous avez donc pu vous rendre compte que les établissements sont nombreux à proposer le rachat de crédit. Toutefois, il faut être vigilant, car toutes les offres ne sont pas aussi intéressantes les unes que les autres. Il peut être intéressant dans ce cas de passer par un courtier qui saura se tourner vers les organismes les plus à même de vous proposer une offre adaptée à votre situation.

Attention à la perte des avantages fiscaux

Certains prêts vous ont peut-être permis de bénéficier de quelques avantages fiscaux. En cas de rachat de crédit, il est possible de perdre ses avantages, et au final en pensant faire une bonne affaire, vous finirez par perdre de l’argent.

Si vous avez acquis ou construit votre résidence principale entre 2007 et 2011, alors vous bénéficiez peut-être d’un crédit d’impôt sur les intérêts du prêt. Ce crédit d’impôt étant calculé sur la base du premier prêt souscrit, il est donc perdu en cas de rachat de crédit. Il est toutefois possible de conserver cet avantage dans le cas où c’est une renégociation qui permet de faire baisser le coût du crédit. Dans le cas contraire, vous pouvez garder le crédit d’impôt, mais il restera calculé sur le premier taux, et pas sur le nouveau plus élevé.

Dans le cadre des régimes Robien, Scellier, Duflot ou Borloo, vous donnant accès à différents avantages fiscaux pour l’achat immobilier à vocation locative, vous bénéficiez d’une déduction des revenus fonciers tirés de la location sur vos revenus imposables. Lors d’un rachat de crédit, vous conserverez cet avantage fiscal à deux conditions.

La première est que le rachat de crédit doit mentionner qu’il est souscrit dans le but de rembourser ou de remplacer le prêt initial. La seconde est que les intérêts du nouveau prêt ne doivent pas dépasser ceux du prêt initial. Dans tous les cas, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre centre des impôts pour être sûr de conserver vos avantages.