Les conditions pour emprunter

Vous souhaitez demander un prêt bancaire, mais ne savez pas quelles sont les conditions nécessaires ? Cet article est destiné à vous rendre les choses plus claires.

Avoir des revenus fixes et réguliers pour assurer son prêt bancaire.

Pour obtenir un prêt bancaire, il est indispensable d’avoir des revenus fixes et réguliers. La majorité des banques exige en effet un emploi stable – contrat à durée indéterminée ou poste dans la fonction publique – garantissant un revenu fixe mensuel. Afin de prouver cette stabilité financière, il est généralement demandé à l’emprunteur les relevés de son compte bancaire sur les 3 derniers mois.

Concernant cette condition, il est recommandé à l’emprunteur d’être totalement transparent et honnête.

Avoir des taux d’endettements faibles.

Le taux d’endettement est également étudié par les banques afin de déterminer la solvabilité d’un emprunteur. Elles utilisent la règle des 33% : le taux d’endettement ne doit jamais dépasser 33% des revenus mensuels de l’emprunteur.

Par exemple, si votre revenue est de 2000€ par mois, vous ne pourrez pas contracter un emprunt supérieur à 660€ par mois, soit 33% des 2000€.

Cependant, il est parfois toléré de ne pas respecter cette règle des 33% lorsque les revenus de l’emprunteur sont élevés ou lorsque les garanties sont suffisantes ; cette décision reste du ressort de la banque.

Sa capacité en apport personnel.

L’apport personnel, particulièrement important dans le contexte d’un prêt immobilier, est également déterminant. En règle générale, il est estimé à une moyenne de 10% du montant global du prix d’achat (d’un bien immobilier par exemple), frais de gestion et de notaire inclus. Pour obtenir un prêt plus facilement, l’apport doit généralement représenter 20 à 30% du montant de l’achat.

Tout comme la règle du taux d’endettement, l’apport personnel n’est pas toujours un critère indispensable. Cela dépend toujours du « reste-à-vivre » de l’emprunteur, soit les ressources restantes dans un foyer après paiement de toutes les charges (loyer, mensualité d’un éventuel prêt, gaz, eau, électricité, etc.). Plus ce « reste-à-vivre » est conséquent et plus les banques peuvent être prêtes à faire des exceptions.

Ne pas être répertorié en tant qu’interdit bancaire.

Avant d’accorder un emprunt, les banques se renseignent auprès de la Banque de France afin de vérifier que le potentiel emprunteur ne soit pas interdit bancaire. En effet, en cas d’interdit bancaire, la banque ne garantira aucun emprunt. Cette condition est vraie quelle que soit la nature de l’interdit bancaire : découverts bancaires, interdiction d’émettre des chèques ou défauts de paiement d’emprunts.

Conclusion sur: Comment acquérir un prêt bancaire ?

Ainsi, les conditions peuvent varier selon les banques, mais les conditions de revenus, de taux d’endettement et d’apport personnel se retrouvent dans la grande majorité des cas. Afin d’avoir le plus de chances d’obtenir un prêt, nous vous recommandons de faire vos démarches auprès de différentes banques : certaines pourront se montrer plus indulgentes que d’autres concernant certaines conditions.

A contrario, en cas de fichage à la Banque de France, un emprunt n’est absolument pas possible, quelle que soit la banque choisie.