• Home
  • Tout ce qu’il faut savoir sur le rachat de crédit

Tout ce qu’il faut savoir sur le rachat de crédit

Le rachat de crédit consiste à regrouper plusieurs emprunts en cours en un seul. Il sert donc à rembourser une seule fois par mois ses mensualités. Il peut être accordé par une banque ou un organisme financier. Plus concrètement, le rachat de crédit permet à l’emprunteur d’étaler sa dette sur une durée plus longue, et donc de réduire ses mensualités.

Le rachat de crédit s’adresse à tous à tous : locataires, propriétaires, salariés ou encore fonctionnaires. D’autres part, il est utilisé la plupart du temps afin de sortir d’une situation financière critique. Il permet aussi d’éviter d’être fiché à la Banque de France en tant qu’interdit bancaire.

Dans quels cas peut-on souscrire à un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit présente de nombreux avantages pour l’emprunteur. Non seulement il permet d’alléger les mensualités à rembourser grâce à l’allongement de la période de remboursement, mais il pemet aussi de faire baisser les taux d’intérêt de tous les emprunts cumulés. De plus, en ne remboursant qu’un seul montant par mois, l’emprunteur bénéficie d’un suivi beaucoup plus clair et n’aura qu’une seule banque ou organisme financier référent.

Ainsi, cette opération peut s’avérer particulièrement intéressante pour les foyers ayant des difficultés à rembourser leurs différents crédits.

Rachat de crédit immobilier

Cette opération peut être particulièrement avantageuse lorsque les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont au plus bas. Lorsque le taux d’intérêt pratiqué est inférieur à celui du crédit immobilier contracté, l’emprunteur peut alors réduire la durée du crédit, en payant des taux d’intérêts plus faibles.

L’emprunteur peut également souscrire au rachat de crédit immobilier pour alléger le montant de ses mensualités ; dans ce cas, pour que l’opération soit intéressante, il faut que le nouveau taux d’intérêt soit:

  • Inférieur d’au moins un point au taux d’intérêt initial si l’emprunteur est dans le premier tiers de son remboursement;
  • Et de 2 points lorsque l’emprunteur a dépassé les 2/3 de son remboursement de crédit.

La durée du remboursement des nouvelles mensualités doit être comprise entre 5 et 30 ans.

Rachat de crédit auto

Le rachat de crédit auto peut concerner une voiture neuve ou d’occasion. Il peut être souscrit auprès d’un concessionnaire auto, d’une banque, ou bien d’un organisme financier spécialisé en crédit auto.

Ce rachat de crédit a les mêmes modalités qu’un rachat de crédit global, et permet à l’emprunteur d’avoir un suivi clarifié de ses mensualités d’emprunts. En effet, il n’aura plus à rembourser qu’une seule mensualité, regroupant tous ses emprunts. De plus, ses mensualités sont moins élevées que la somme des mensualités précédentes, tant que la durée d’emprunt se retrouve rallongée.

Enfin, cas particulier au rachat de crédit auto: Si l’emprunteur est victime de vol de sa voiture, ou de détérioration, le montant remboursé par l’assureur peut venir participer au remboursement du prêt.

Rachat de crédit à la consommation

Le rachat de crédit à la consommation comprend le rachat de crédit auto, mais aussi de crédit renouvelable ou affecté, ou même de crédit personnel (aucun projet nécessaire). Tous les types de crédits à la consommation sont concernés.

Par exemple, cela peut concerner un foyer cumulant un crédit voiture de 300€ sur 5 ans, en même temps qu’un crédit souscrit pour payer un canapé à 200€ sur un an et qu’un autre pour un voyage à 100€ sur 2 ans. L’emprunteur peut alors demander, comme il le souhaite, de regrouper les 3 crédits, ou seulement deux d’entre eux.

L’organisme financier s’occupant du rachat des crédits rachète alors tous les crédits aux banques ou organismes de crédit où les contrats de crédits auront été souscrits au préalable.

Généralement, le taux global après rachat de crédit sera environ 3 fois plus bas que les taux pratiqués pour les crédits revolving, c’est pourquoi le rachat de crédit peut être particulièrement intéressant pour les détenteurs de ce type d’emprunt, dont le taux est particulièrement élevé à cause de la prise de risque des organismes de crédit.

Rachat crédit surendettement

En cas de difficulté de remboursement, il est possible de faire une demande de rachat crédit surendettement auprès de la Commission de Surendettement. Cette étape intervient après avoir demandé un rachat de crédit qui n’aurait pas été accepté.

C’est alors la Banque de France qui propose une solution afin d’éviter le surendettement. Cette procédure est gratuite pour l’emprunteur.

Comment faire un rachat de crédit ?

Pour effectuer une telle opération, il est recommandé d’utiliser les comparateurs en ligne, afin de trouver la meilleure offre. L’emprunteur peut également se tourner vers sa banque, mais il ne sera pas assuré d’avoir les meilleurs taux d’intérêt pour son rachat de crédit. En effet, il existe de nombreux organismes pouvant proposer des rachats de crédit, avec des modalités et des frais différents. Les taux d’intérêt ne sont de toute façon pas fixes et laissés à la volonté de la banque.

Il est également possible de passer par un courtier spécialisé, mais les frais seront alors plus élevés.

Quel que soit l’organisme utilisé, il est indispensable de présenter les pièces justificatives suivantes :

  • Etat civil de l’emprunteur
  • Les revenus (3 dernières fiches de paie, contrat de travail, avis d’imposition, etc.)
  • Les charges
  • Le taux d’endettement (ne doit pas être supérieur à 33%)
  • Le patrimoine immobilier ainsi que l’acte d’achat si l’emprunteur est propriétaire

En effet, même s’il s’agit d’un rachat de crédit, les organismes financiers étudient tout autant la solvabilité de l’emprunteur ; les risques restent importants et même si la dette est à remboursée sur une période plus longue, et donc un montant moins important mensuellement, cette opération reste un crédit qui engage et qui se doit d’être remboursé. La banque et l’emprunteur doivent vérifier les capacités de remboursement avant de s’engager ; cela vaut pour les crédits autant que pour les rachats de crédit.

Les points négatifs concernant le rachat de crédit

Le rachat de crédit présente de nombreux avantages évoqués ci-dessus, mais l’emprunteur doit également prendre en compte d’autres facteurs engendrant des frais pouvant se révéler élevés tels que:

  • L’assurance du crédit si elle est obligatoire (ADI : assurance décès invalidité, très souvent imposée par les banques car elle couvre les garanties décès, invalidité et incapacité temporaire de travail;
  • Les frais bancaires ou de courtier;
  • La garantie bancaire si elle existe.

De plus, au terme de la période de remboursement, le montant final remboursé sera plus important que le montant initial, à cause de l’allongement des mensualités.

Par exemple, si l’emprunteur contracte un crédit à hauteur de 30 000€ à un taux de 7.6%, il lui en coûtera 2280€ sur 10 ans et 3420€ sur 15 ans, ce qui peut se révéler une différence significative à la fin de la durée de remboursement de l’emprunt.

Il faut également que l’emprunteur choisisse entre un taux variable et un taux fixe. Avec un taux fixe, il sera assuré de payer les mêmes mensualités mais ne profitera pas d’une éventuelle baisse des taux d’intérêt et aura un taux un peu plus élevé que le taux variable. C’est pourquoi il peut être intéressant d’effectuer un rachat de crédit lorsque les taux d’intérêt sont particulièrement bas. Il peut également choisir un taux variable, mais les mensualités sont alors incertaines, et peuvent autant diminuer qu’augmenter selon la fluctuation. L’emprunteur peut donc se retrouver avec un montant final bien supérieur à celui qu’il avait prévu.

Il faut également savoir que même si le rachat de crédit est disponible aux seniors, il est quasi impossible de le contracter après 75 ans.

Les banques demandent aussi de remplir un questionnaire de santé obligatoire, à partir duquel ils peuvent rendre d’autres assurances obligatoires, ou même augmenter ou baisser les cotisations et la durée du remboursement.

Enfin, un rachat de crédit peut prendre du temps. Il faut donc anticiper un éventuel problème de remboursement afin que l’emprunteur ne se trouve pas pris au dépourvu. Il serait peu judicieux de se trouver déjà en situation de surendettement pendant la constitution de son dossier de rachat de crédit.

Conclusion sur le rachat de crédit

Généralement, il est plus facile de racheter son prêt, quel que soit le domaine (consommation, immobilier ou auto), que de valider son premier crédit. En effet, le fait d’avoir contracté un premier prêt montre qu’un organisme financier a déjà fait confiance à l’emprunteur et a dû étudier sa solvabilité au préalable.

Il est cependant nécessaire de mettre en avant les atouts de son dossier afin que l’opération soit acceptée : historique bancaire, revenus, montant de l’épargne par exemple, car un rachat de crédit dénote généralement un problème financier pour rembourser tous ses emprunts.

Afin d’éviter de souscrire à un rachat de crédit, veillez à étudier en détail chaque demande de crédit que vous comptez accepter. Étudiez les taux de chaque propositions et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en allant vous renseigner auprès de plusieurs institutions financières concernant les mensualités afin de bénéficier de tous les avantages possibles.