• Home
  • Les coûts liés au crédit à la consommation: Ce qu’il faut savoir

Les coûts liés au crédit à la consommation: Ce qu’il faut savoir

Que ce soit pour changer de voiture, de téléviseur , de machine à laver ou bien faire face à une dépense imprévue, prêt d’un tiers des ménages français ont recours à un crédit à la consommation. Devant le choix pléthorique d’offres de prêts émanant d’organismes de crédit ou de banques, bien connaitre le fonctionnement de ce genre de crédit et les coût engendrés est indispensable pour ne pas se retrouver rapidement dans une situation financière délicate.

Les différents types de crédits à la consommation

Tout d’abord le terme crédit à la consommation concerne des opérations d’achats autres que celles liées à l’immobilier (achats de services ou de biens de consommation courantes). Les règles législative concernant les crédits à la consommation s’appliquent à des crédits allant de 200 € à 75000 € et dont la durée de remboursement est supérieur à 3 mois.

Il en existe plusieurs types dont les principaux sont :

  • Le prêt affecté (pour une dépense spécifique. Ex : crédit auto ou prêt étudiant)
  • Le prêt personnel (sans affectation particulière)
  • Le crédit renouvelable ou permanent (réserve d’argent permanente)

Les différents coûts du crédit à la consommation

Connaitre précisément le coût d’un crédit vous permettra de comparer les offres des différents organismes prêteurs et ainsi choisir la meilleure offre, la plus adaptée à vos besoins.

Ce coût varie en fonction du type de crédit (par exemple un crédit auto est généralement moins onéreux qu’un crédit renouvelable), de la durée de remboursement et de la conjoncture économique du moment.

Le coût d’un crédit est composé de la somme empruntée plus des intérêts perçus. La loi oblige les organismes de prêt à indiquer sur leurs publicités et offres, le TEG (Taux Effectif Global) ou TAEG (Taux Annuel Effectif Global) qui comprend : le taux d’intérêt nominal (taux auquel le prêteur emprunte l’argent plus la commission correspondante), les frais divers (frais d’inscription, de dossier) et s’il y a lieu, la prime assurance lorsque celle ci est obligatoire.

A prendre en compte concernant le coût d’un crédit à la consommation

  • Les établissements de crédit se doivent de respecter un taux maximum appelé “seuil de l’usure”, le TEG d’un crédit est plafonné à ce seuil publié chaque trimestre par la Banque de France.
  • L’organisme de prêt peut vous obliger à contracter une assurance, mais vous pouvez choisir la compagnie qui va vous assurer (les garanties doivent être identiques à celles initialement proposées. C’est la délégation d’assurance).

Pour certains types de crédits (prêt étudiant par exemple), il peut être demandé des garanties servant à rembourser le prêt en cas de défaillance de l’emprunteur. Ces garanties sont de trois types : caution, gage et nantissement. Ils peuvent entraîner des frais supplémentaires tel que des frais de dossier par exemple.

Ne pas oublier que d’autres frais annexes peuvent survenir. En effet, ces derniers peuvent survenir en cas de remboursement anticipé. A l’inverse, des frais de pénalité de retard peuvent être appliqués si vous ne pouvez pas faire face à vos créances aux dates prévues.

Enfin un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Il est important de rajouter qu’il est impératif de lire entre les lignes de chaque modalités attribué à un contrat de crédit. Comparez plusieurs offres afin de bénéficier des meilleurs taux en faisant jouer la concurrence entre plusieurs institutions financières.  Pour terminer, posez-vous la question de savoir si une assurance est réellement utile dans votre cas.