• Home
  • Ce qu’il faut savoir sur le prêt aidé en immobilier

Ce qu’il faut savoir sur le prêt aidé en immobilier

Vous avez envie d’acquérir votre propre bien immobilier, mais vous n’avez pas les moyens nécessaires ? Votre banque vous refuse systématiquement vos demandes d’emprunt par manque de garanties ? Il existe différentes solutions qui rendent accessible l’achat d’un logement pour différentes catégories de population comme notamment les prêts aidés. Il y existe quatre principaux prêts aidés, qui diffèrent selon la situation financière de l’emprunteur et son utilisation du bien.

Le Prêt d’Accession Sociale (PAS)

Il est destiné aux français qui souhaitent acquérir une résidence principale permanente, et qui possèdent un revenu relativement faible selon la zone où ils vivent. Son principe consiste à couvrir entièrement le financement de l’opération d’acquisition du bien, incluant les frais d’agence et d’expertise éventuelle. De plus, il donne droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL) et plafonne les frais de dossiers à 500€. À noter que c’est un prêt spécialisé qui nécessite le recours à un spécialiste pour déterminer si l’on peut ou non y prétendre.

Le Prêt Conventionné (PC)

Ce type de prêt reste très intéressant. En effet, n’étant soumis à aucune norme de revenus, le prêt conventionné est également destiné à l’achat d’une résidence principale. Il prend entièrement en charge les coûts liés à l’opération, y compris les frais d’agence immobilière ainsi que les frais de travaux indispensables éventuels. Toutefois, ce prêt oblige l’emprunteur à occuper au minimum 8 mois par an le bien immobilier acquis grâce à cet argent, et ce, pendant toute la durée de remboursement. De plus, il interdit toute location saisonnière, toute location meublée de plus de 4 mois par an, ainsi que toute utilisation en tant que résidence secondaire ou local commercial, pendant la durée de remboursement du prêt.

Le prêt à taux 0 % (PTZ) – Ministère du Logement

Tout comme son nom l’indique, ce prêt est très avantageux de par son taux, mais également par ses modalités de remboursements liées aux revenus médians de l’emprunteur. Il concerne toutes les personnes qui souhaitent acheter leur première résidence principale ainsi que celles qui n’ont pas été propriétaires dans les deux ans précédant leur demande de prêt. En outre, il est soumis à un plafond lié aux revenus imposables et il est nécessaire de faire appel à un spécialiste pour faire évaluer ses droits.

Le prêt 1 % logement

Issu du dispositif d’Action Logement, ce prêt est destiné aux salariés d’entreprises privées non agricoles d’au moins 10 salariés. Il a pour objectif de permettre l’achat d’une résidence principale. De plus, il tient compte des revenus fiscaux de l’année N-2 du demandeur du prêt. Ces derniers doivent être inférieurs aux plafonds mis en place pour ce crédit. Enfin, il ne dépend pas du contrat de travail. Ainsi, il ne vous engage pas à un remboursement anticipé en cas de changement d’emploi. Le prêt 1% logement offre de nombreux avantages incluant:

  • Son taux (compris entre 1,5 % et 3 %)
  • La possibilité de le coupler avec d’autres prêts.

Néanmoins, il est généralement plafonné à 17.600 € maximum, et sa durée de remboursement varie seulement entre 5 et 20 ans.

Conclusions sur les aides au crédit immobilier

Ainsi, il existe de nombreuses aides sous forme de prêts pour l’accession au logement. Cependant celles-ci sont destinées uniquement au financement des résidences principales et sont soumises à des critères précis. Il est donc indispensable de bien étudier sa situation avant de prétendre à l’un de ces prêts.

Retrouvez des informations utiles concernant le financement d’une résidence principale